Anne Thisse est encadreuse et doreur ornemaniste, deux savoir-faire complémentaires qu’elle exerce depuis une dizaine d’années. Elle travaille à la fabrication de cadres sur-mesure et à la restauration dans le même souci de perpétuer les techniques traditionnelles. Pour elle, l’art de l’encadrement demande beaucoup de simplicité personnelle car son savoir-faire est au service des œuvres qu’il doit sublimer.

Anne, vous êtes encadreuse et doreur ornemaniste. Comment avez-vous découvert ce savoir-faire ?

J’étais diplômée en comptabilité ; cette première orientation a été un choix de raison. L’encadrement, lui, est un choix guidé par la passion.

Anne Thisse, encadreuse et doreur ornemaniste
Qu’est-ce qui vous anime dans l’exercice de cette passion ?

Ce que j’aime dans mon métier, c’est être au contact du beau et me dire que je participe à créer de la beauté, soit en réanimant des œuvres anciennes par la restauration, soit en lui donnant vie par mes propres créations esthétiques. Je pense que faire du beau rend heureux.

L’art de faire simple dans mon métier,

c’est l’art de s’effacer devant la beauté des œuvres que j’encadre.

Comment avez-vous acquis les gestes liés à votre savoir-faire ?

Il faut savoir que dans les métiers de l’artisanat, on ne fini jamais d’apprendre car on est sans cesse soumis à de nouvelles problématiques à relever. C’est un apprentissage sur le long terme qui demande beaucoup de patience. Chaque jour est synonyme de challenge.

Selon vous, comment la simplicité se traduit-elle dans l’artisanat ?

Alors que nous évoluons dans une société de plus en plus virtuelle, je pense que l’artisanat, par son aspect concret, en prise direct avec la réalité des choses, nous ramène indéniablement à la simplicité.

Qu’est-ce que vous évoque « l’art de faire simple » ?

L’art de faire simple dans mon métier d’encadreuse, c’est l’art de s’effacer devant la beauté des œuvres que j’encadre. Mon travail doit disparaître pour valoriser le tableau, car l’encadrement consiste à mettre en valeur un sujet pour le sublimer, et surtout ne pas faire une oeuvre par-dessus l’oeuvre elle-même.

Anne Thisse, encadreuse et doreur ornemaniste

Anne Thisse
www.atelierthisse.fr @atelier_anne_thisse