Elodie est photographe culinaire free-lance et, pour elle, le monde est une planète culinaire. Dans ce monde-là, elle a envie de mettre en scène chaque création gastronomique avec un regard rigoureux pour en sublimer les couleurs et en suggérer les saveurs. Nous sommes allés à sa rencontre.

Qu’est-ce qui vous fascine le plus dans votre travail au quotidien ?

Ce qui m’intéresse, ce sont les détails que l’on ne voit que lorsqu’on arrête le temps. La photographie me sert à explorer le monde mais tout d’abord d’y explorer le quotidien. Ce qui me plaît beaucoup, c’est de rencontrer des gens, de rencontrer des saveurs, de rencontrer de nouvelles couleurs. Ce que j’aime également dans mon métier, c’est le fait de pouvoir mettre en avant des chefs cuisiniers ou pâtissiers, qui, jour après jour, poussent au plus loin les limites de la créativité et du goût.

Selon vous, qu’est-ce que la recherche de la perfection ?

La recherche de la perfection dans mon métier, c‘est aussi une recherche de spontanéité. Quand je travaille avec des chefs, c’est sur un produit fini, c’est un mariage de saveurs, de goût et de couleurs différentes.

Comment définiriez-vous l’art de la transparence dans votre métier ?

La transparence nous permet de voir quelque chose qu’on ne voit pas forcément à l’œil nu, on prend la lumière dans l’œil directement et elle passe à travers. Cela nous permet de regarder vraiment différemment le produit.

Quelle citation vous définirait le mieux ?

Une citation que j’aime bien est celle de Pierre Movila qui dit simplement “Une photographie, c’est un arrêt du cœur d’une fraction de seconde.”

Retrouvez ses créations sur son site et sur Instagram.