Marie-Pierre Bouaziz est vitrailliste, un savoir-faire qu’elle a découvert lorsqu’elle pratiquait le travail de la mosaïque, il y a quelques années. Son métier consiste désormais à restaurer et créer des vitraux . A l’aide de ses mains, elle reproduit le fruit de son imagination

Marie-Pierre, comment votre transition de la mosaïque au verre s’est-elle faite ?

Lorsque je travaillais la mosaïque, j’ai été amenée à prendre des cours de vitrail et je me suis aperçue que cela m’attirait beaucoup plus que l’activité de la mosaïque. A ce moment, j’ai trouvé une passion qui ne m’a plus lâché. Ce qui m’attire dans le verre est la couleur, la lumière et le mystère qui s’en dégage.

marie pierre

En quoi consiste le savoir-faire d’un vitrailliste ?

Le savoir-faire consiste à créer des vitraux harmonieux en terme de couleurs, de textures de verre et de matériaux, tels que le miroir ou le métal.

Existe t-il des qualités nécessaires au métier de vitrailliste ?

Les qualités d’un vitrailliste sont de la rigueur, de la concentration et beaucoup de passion. L’amour pour son travail et la créativité sont également essentielles.

L’art de faire simple, selon moi, est l’art d’aller à l’essentiel et de faire chaque étape avec justesse.

Quelle étape de votre travail vous satisfait le plus ?

J’aime toutes les étapes de la création d’un vitrail : du tracé jusqu’au découpage aux ciseaux, jusqu’à la coupe de verre au montage au plomb, la soudure à l’étain. Et le voir à la lumière et debout c’est l’aboutissement de plusieurs heures de travail.

Comment réalise t-on un vitrail parfait ?

Le vitrail parfait est un vitrail sans défaut, avec un verre très bien coupé, un vitrail aux bonnes dimensions, des belles soudures bien bombées et des verres bien choisis. Une réalisation qui crée des émotions, tout simplement.

Marie-Pierre Bouaziz
https://www.lameduvitrail.fr/atelier

Vous aimerez aussi : Anne Thisse, encadreuse et doreur ornemaniste